Jérémy from London

31 août 2008

The End...

Après 5 mois passés sur Londres, me voilà au bout de ce séjour.

Cette ville va me manquer malgré les quelques galères que j’ai pu avoir. Londres, pleins de contrastes, pleins de diversité… tellement moi finalement…

La dernière page de cette belle histoire s’arrête ici. Londres aura été pour moi le préambule d’une ouverture certaine sur l'internationale.

Pour innover et terminer en musique. Cette très belle chanson de Duffy, « Distant dreamer », qui exprime le rêve d’évasion d’une jeune femme. Un peu le mien aussi…

« Je suis une rêveuse

Une rêveuse d'horizons lointains

Rêvant très loin

De l'instant présent

[…]

Je pense à toutes les choses

Que j'aimerais faire dans ma vie »

Prochain chapitre à suivre, où et quand  le vent voudra à nouveau me porter…

Jérémy - Etudiant

Posté par jeremy383 à 20:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]


25 août 2008

Last week-end in London

Ce week-end, c’était Summer Bank holiday. Petit week-end de trois jours afin de profiter au maximum de mes derniers moments en Angleterre.

Au début, je souhaitais aller voir un peu ailleurs. Sortir de Londres et de sa folie et me rendre sur la cote. Mais finalement, je suis resté apprécier pour une dernière fois les lieux que j’ai beaucoup aimé. Un peu comme une synthèse londonienne auto administrée.

Samedi retour sur Camdem Market. J’apprécie beaucoup ce lieu de contrastes si Londonien. Il représente vraiment pour moi cette ville à travers son melting-pot. Dernier visite donc, afin de revoir pour la dernière fois l’univers psychédélique du Cyberdog, m’imprégner de l’ambiance chaleureuse des étales, esquisser un sourire devant les shops vintages ou encore sentir l’odeur inimitable des snacks asiatiques. Cette étape m’aura aussi permis de récupérer deux T-shirt colorés pour mes petits cousins. « Someone who really loves me got me this T-shirt from London » : plutôt sympa pour des petits lou’ de 4 et 7 ans je trouve.

Dimanche, un petit tour sur Oxford street. Avec un temps incertain jusqu’au dernier moment, j’ai voulu arpenter pour une dernière fois cette rue interminable de l’hyper consommation. Les grandes enseignent sont clonées à l’infini le long de cette dernière. Selfridge et ses boutiques de luxe, Primark et ses habits bon marché, le contraste est parfois saisissant.

Lundi: Notting Hill. Chaque dernier week-end d’Août, cette cité dortoir pour les hauts dirigeants londoniens est bousculée par son célèbre carnaval. Le quartier est vraiment beau avec des maisons imposantes. Rectitude, pureté des lignes, le style victorien dévoile ici toute sa splendeur. Sagement garée devant les somptueuses résidences, Aston Martin, Porshe et autre Ferrari n’attendent que d’aller se dégourdir les  jantes. Pour vous ce sera laquelle ? Moi sans concession, ce sera le charme de la belle anglaise.

Le carnaval joue lui dans un tout autre registre. Chars de musiques aux ambiances ensoleillées. Samba, Zouk et autres raga vous emmènent dans un dans tout autre univers. Les parures colorées des danseuses illuminent le triste ciel gris qui s’est aussi invité pour l’occasion. Partout, beaucoup de monde. Impressionnant comme les rues sont dévorées par la foule. Entre ceux qui suivent les chars, ceux qui arrivent, ceux qui repartent, ça déambule dans tous les sens. Heureusement CCTV et le garde montée veillent !

800px_Image_Notting_Hill_Carnival_Crowd___August_2006

Carnaval de Notting Hill

Week-end de réflexion aussi. D’ici quelques jours, Londres ne sera plus qu’un souvenir pour moi. Bientôt, l’heure de la conclusion de cette nouvelle étape dans l’île britannique sonnera pour moi…

Posté par jeremy383 à 20:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 août 2008

Twickenham experience

Un peu de retard dans les articles avec deux semaines assez chargées par la présence d'un collègue. Embarquons donc dans la De Lorean DMC 12 pour retourner vendredi 25/07/2008… let’s go to Twickenham… Twickenham, « home of rugby »...

Tout d’abord quelques infos sur le stadium issues de Wikipedia.

Le stade de Twickenham, appelé habituellement Twickenham ou Twickers, est une enceinte dédiée au rugby à XV. Localisée à Twickenham, au sud-ouest de Londres, c'est une arène de 82 000 places.

Le stade est le siège de la fédération anglaise de rugby à XV, la R.F.U., il est utilisé par l'équipe d'Angleterre de rugby à XV pour ses test matchs et aussi pour la finale du Championnat d'Angleterre de rugby à XV et des matchs de Coupe d'Europe de rugby. Bien qu'il soit dédié essentiellement au rugby à XV, le stade a aussi été utilisé pour des concerts de groupes de rock tels que The Eagles, les Rolling Stones, Iron Maiden, U2 et The Police.

En ce qui concerne notre visite, nous avons donc opté pour la formule World Rugby Museum & Twickenham Stadium Tours

Notre première partie a donc été consacré à la visite du Worl Rugby Museum.

Un musée vraiment magnifique à voir. Des mises en scène impressionnantes, une plongée dans l’histoire du rugby. Des espaces intéractifs pour revivre les matchs mythiques et tester ses connaissances.Tout au long de la visite, on est impressionné par la qualité de la collection. De plus, en ce début d'après-midi, le musée est quasi désert ce qui nous permet d'apprécier encore plus notre visite.

DSC03008DSC03077DSC03005

World Rugby Museum

Des attractions vous permettent aussi de "mouiller le maillot" histoire de vous confronter au quotidien d'un rugbymen pro. Nous avons donc relevé le défi sur la Scrum Machine histoire de retrouver de vieilles sensations…Pas évident de la mettre en buté!

Nous pouvons voir Etienne à l’œuvre. On comprend pourquoi il jouait Trois-quart aile…


et comme je ne suis pas pour l’autocensure me voilà aussi en action…


Ensuite notre après midi se poursuit par la visite du stadium accompagné d’un guide membre de la RFU. Accent assez sympa. Il avait en effet tendance à insister sur certain mots en l’occurrence « get » qu’il prononçait plutôt « geeeeet » enfin bref. Comprendra qui pourra…


De la suite privée du président de la RFU, au box officiel du sponsor Nike en passant par l’espace réservé à la reine nous avons vu l’envers de ce stade mythique. Ensuite direction les vestiaires des joueurs afin de pénétrer l’antre du quinze de la rose. La visite se termine sur le terrain par le tunnel d’entré des joueurs. Grandiose !! Malgré un stade vide, les chants anglais raisonnent encore dans les murs de ce temple de l’ovalie.

DSC03034DSC03073

Twickenham stadium

Plus de photos sont disponibles dans l'album.

Infos:

> World Rugby Museum & Twickenham Stadium tour : 10£

> Train Waterloo-Twickenham : 2.5£  aller-retour avec une Travelcard zone 1-3

Posté par jeremy383 à 16:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 juillet 2008

London papers

Encore un petit article sur le quotidien Londonien : les journaux gratuits.

On retrouve en effet un  nombre important de journaux gratuits aux abords des stations de métros. Le soir les plus communs sont le « London lite » et le « The London Paper ».

DSC02995

The london paper's news

La plupart du temps, le journal est en effet distribué par des personnes dans la rue. Accompagné d’un « Free London Lite » ou « Free London paper », ils vous tendent leurs journaux fraichement imprimés de l’après midi. Souvent en couple, un de chaque rédaction, et oui, pas de concurrence c’est gratuit …!

Parlons un  peu contenu maintenant. Je ne vous cache pas que celui-ci n’est pas comparable au Monde ou au New York Times. On s’apparente plutôt à un mix de Gala/Marie-Claire/Nouvelle observateur/Télé Z. Bref le pulbic visé est assez ouvert...

Une partie potins et people est assez présente, il faut le souligner. On retrouve Amy Winehouse et Pete Doherty son boy friend, ex boy friend, just friend…bref je n’y comprends plus rien du tout souvent à la une.. Mis à part cette partie assez inintéressante, on retrouve des articles sur l’actualité internationale/nationale, une partie consacré aux tendances, une rubrique sport, un programme TV ou encore un guide des sorties. Pas mal de choses au final, parfois plus ou moins intéressante.

La une du jour : « Amy Bankrolled blackmail plot » autrement dit Amy finance un  chantage pour effacer ses traces. Aujourd’hui c’est vraiment mal tombé je l’avoue mais bon...Voilà le genre de choses que l'on peut lire dans ce type de journal.

Il faut savoir aussi que la plupart des gens le lisent dans le métro pour passer le temps. Il ne l’étudie pas donc le contenu, il s’en fiche éperdument. Moi je lis ça tranquillement dans ma chambre parfois après le travail histoire de récupérer un peu de vocabulaire nouveau.

Je vous laisse je dois absolument en apprende un peu plus sur ce qui est arrivé à Amy... Un financement,...un chantage....Oh mon dieu, elle a encore du se mettre dans de beaux draps...

Posté par jeremy383 à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juillet 2008

Coup double sur Brick Lane

Brick Lane est devenu depuis quelques années le rendez-vous privilégié des noctambules londoniens. Ici, les usines désaffectées remplacent les lounge de Leicester square et les gens sont là pour profiter de la fête et du bon son électro. Welcome to East London…

Apres avoir passé une très bonne soirée au 93feeteast vendredi, retour sur Brick Lane le lendemain pour un coup double…

Samedi soir, la soirée se précise assez tard. Une partie du groupe est sur Leicester square et pense rester là-bas. Pas très motivé pour aller dans le coin de touriste par excellence de Londres, nous décidons de retourner sur Brick Lane en comité plus restreint. Bus 25 et 20 minutes plus tard, back to Brick Lane. Ambiance populaire à souhait. La petite rue étroite fait penser à une fête champêtre. Bondée par une foule omniprésente, les tables en bois usées servent de bar. L’odeur du  grill à saucisse me vient au nez et j’aperçois des caisses remplies de cannettes de bières plongées dans la glace. On se croirait à la buvette du rugby. Ce soir, pour nous, ce sera le Café 1001. Impossible de le rater, c’est lui qui fait justement l’angle de cette fameuse Dray Walk road.

Après avoir passé le contrôle, quelques marches pour atteindre la first room. Ici, plutôt musique électro de début de soirée. Chillout pour les connaisseurs. La soirée étant déjà bien entamée, on ne passe pas trop de temps ici et on rejoint progressivement la seconde room. Là déjà, quelque chose de plus rythmé.

A l’intérieur pas de fioritures. Pour vous situer l’ambiance, on retrouve des canapés en  cuir usés disposés de part et d'autres des murs de la salle. L’aspect de la boîte est vraiment épuré. Les pieds collent un peu sur le bêton vernis qui recouvre le sol. Les tables basses sont des palettes recouvertes d’une plaque de plexi pour un effet minimaliste. Les murs en brique rouge semblent figés dans le passé industriel de ces lieux. Ambiance tamisée rougeâtre, il fait très chaud sur la piste qui devient au fil de la soirée un véritable alcôve. Pas de champagne et de bouteilles de spiritueux sur les tables. Les cannettes de bières en alu recouvrent la majeure partie des tables basses. Les gens sont là pour le son, ça tombe bien, nous aussi !

Ce soir au programme un line up de 6 DJ et pas moins de 12h de mix pour nous emmener jusqu’à midi…la soirée s’annonce longue…

home_image1001_logo_nav_top

99feet east : entrée 5£ ; Café 1001 : entrée gratuite

Posté par jeremy383 à 20:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


12 juin 2008

The tube

underground_chiken

Je souhaitais rédiger un article depuis longtemps à propos du métro à Londres. Ne vous inquiétez pas il ne s’agit pas de revendications du type « oui c’est inadmissible, le métro est surchargé, toujours en panne… » ou des propos équivalents. Ici, il faut s’habituer au monde, tout le temps, et partout, même en bon français râleur ! Dépossédé de voiture sur l’île britanique, c’est le métro qui rythme ma vie. Il m’emmène au travail le matin, il me ramène le soir. Le week end, c’est grâce à lui que je peux faire mes visites. Et enfin, c’est lui qui me ramène parfois fatigué lors des mes sorties tard le soir ou très tôt le matin…Hommage à toi ô grand métro de Londres, je me lance…

Un peu d’histoire dans un premier temps. Le métro londonien plus communément appelé Tube est l’un des plus anciens au monde. Le nom familier de Tube provient en fait de la forme circulaire des tunnels et des stations à travers lesquels les trains circulent. L'underground est le plus ancien métro du monde.  La Metropolitan Railway fut la première ligne inaugurée le 10 janvier 1863. Son tracé de l'époque constitue maintenant dans sa majeure partie la Hammersmith & City Line qui dessert une parties de l’ouest de Londres.

TubeStationWithTrain

The tube

Aujourd’hui, le réseau londonien est avec celui de New York, le plus étendu au monde. Il est équivalent à 2,5 fois celui de Paris. Il est exploité par la société privée TFL pour Transport For London.

Chiffres clés :

     > 274 stations

     > 408 km de voie

     > 14 lignes de métro

     > 9 zones

     > 2 670 000 d’usagers en moyenne par jour

Après ces données très formelles, place à ma vision du Tube. Tout d’abord, ce qui est marquant est que chaque station vous plonge dans une ambiance différente. Décoration ou simplement fresques murales, chaque halte dispose de son propre thème, relatif le plus souvent à son histoire. Ainsi les carreaux colorés de Piccadily Circus, les profils de la tête de Sherlock Holmes à Baker Street, ou encore une décoration sur le thème du cricket à Oval ne vous laisseront pas indifférent.

Le long des quais, la plupart du temps assez chargé, le son répétitif du « Mind the Gap between  the train and the platform please » rythme votre attente. Parfois un peu rébarbatif je vous l’avoue sachant qu’il revient toute les 15 secondes dans certaines stations…

mindthe_gap

"Mind the gap" 

Le métro est aussi le lieu de représentation de certains artistes avertis ou débutants. En effet, des espaces sont réservés pour les personnes qui souhaitent faire partager leur art contre quelques cents. Des rencontres assez sympathiques sont alors au rendez-vous. Le must est je pense le siffleur imitateur d’oiseau. Assez original en effet et assez fun à voir aussi, malheureusement aucune vidéo à vous montrer sur ce dernier.

C’est une volonté de la TFL que promouvoir la culture dans le métro. Elle est aussi partenaire de nombreux festivals d’arts contemporains.

aer3Art

Exemples d'expositions "métropolitaines"

La carte magnétique Oyster (huître… assez étrange comme nom pour un titre de transport je vous l’accorde) permet l’accès à l’ensemble du réseau suivant votre abonnement. Très pratique elle permet de souscrire un abonnement ou bien de pay as you suivant ses trajets. Elle peut être rechargé dans les automates, certains commerces et par internet.

Comparatif des tarifs pratiqués Londres vs Paris au 12/06/2008: 

Londres

Paris

Abonnement mensuel

Abonnement mensuel

Zones 1-2

£93.00 soit 117.8 €

53,50 €

Zones 1-3

£109.10 soit 137.4 €

70,80 €

Zones 1-4

£132.90 soit 167.9 €

87,60 €

Zones 1-5

£159.00 soit 200.3 €

105,20 €

Zones 1-6

£171.30 soit 215 €

118,50 €

Zones 1-7

£184.40

-

Zones 1-8

£215.10

-

Zones 1-9

£249.60

-

Taux de change au 12/06/2008: 1£=1.26€

Le 1er juin, le nouveau maire de Londres (en l’occurrence Boris Johnson) à fait interdire l’alcool dans le métro suite aux multiples problèmes occasionés par celle-ci ces dernières années. En signe de protestation, un groupe de Facebook a invité tous les londoniens à protester et à « Lever deux doigts contre Boris ».  Le samedi 31 mai ce fût donc la « Booze night » et ça donne ça…

(Merci à Will' pour l'intégration des vidéos...)

Voilà, vous savez tout sur le métro londonien. The train is now ready to depart. Mind the door. Stand clear the door please...

Posté par jeremy383 à 21:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

26 mai 2008

Today is...(rainy) bank holiday

Aujourd’hui au Royaume-Uni c’est bank holiday.

La désignation de bank holiday provient du fait que, comme vous l’aurez deviné, l’ensemble des banques sont fermées ces jours là. Bank holiday fait partie des public holiday équivalent de nos jours fériés au Royaume-Uni.

L’Angleterre et le Pays de Galle compte 8 bank et public holiday. L’Ecosse et l’Irlande du nord 10.

Public et Bank holiday en Angleterre et Pays de Galle

New Year's Day

Bank holiday

Jour de l’an

Good Friday

Public Holiday 

Vendredi saint

Easter Monday

Bank Holiday 

Lundi de Pâques

Early May Bank Holiday

Bank Holiday

Premier lundi de Mai

Spring Bank Holiday

Bank Holiday

Dernier lundi de Mai

Summer Bank Holiday

Bank Holiday

Dernier lundi d’Août

Christmas Day

Public Holiday

Jour de Noël

Boxing Day

Bank Holiday

Jour suivant Noël

A titre de comparaison, la France compte 11 jours fériés tout au long de l’année.

Par contre, pour moi aujourd’hui, le temps est vraiment très humide, trop humide pour envisager une quelconque sortie/activité. Les 15 min de marche qui me sépare de la station de métro vont être très longue avec cette pluie soutenue. Mon programme de la journée sera donc le suivant. Première partie consacrée au lavage de mon linge et repassage "manuel". Ensuite, mon après-midi sera sûrement consacré au visionnage de la fin de la saison un de Dexter. Et oui même à Londres on peut aussi passer des journées...simplement banales…

Posté par jeremy383 à 19:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 mai 2008

Greenwich part 2

Avec un peu de retard, l’article de ma journée du dimanche 11/05. Et pendant de temps là certains profitaient d’un agréable barbecue (petite pensée à ceux qui se reconnaîtront)…

Dimanche dernier, j’ai donc décidé de retourner à Greenwich pour terminer ma visite de la semaine précédente. Encore Greenwich me direz-vous ! Et oui le village regorge de choses à voir. Bâtiments, marchés, parc, musées… il y en a pour tous les goûts et il est vrai aussi que je suis aussi tombé un peu sous le charme de ce lieu agréable.

L’après-midi débute par une promenade le long de la Tamise afin de profiter un peu du soleil magnifique de cette journée et d’admirer le Cutty Sark, ancien navire assurant des liaisons commerciales avec la Chine et l'Australie au XIXe siècle aujourd’hui en cale sèche. Malheureusement pour la visite de ce dernier, il faudra repasser car un récent incendie à endommagé le navire. Ma seule vison de celui-ci aura été des échafaudages et des bâches blanches…

Le long de la Tamise on retrouve aussi l’University of Greenwich. Le cadre de cette dernière est vraiment agréable avec d’immenses espaces verts et des bâtiments d’époques. J’en profite donc pour flaner un peu dans les jardins de l’université et me perdre dans les cours intérieurs des bâtiments. J’imagine les étudiants déambuler dans tous les sens.

DSC02732DSC02740DSC02746

Greenwich University 

Je découvre aussi les fresques du Old Royal Naval College. Il ne s’agit pas d’une école navale mais d’un hospice destinés aux marins militaires au XIXe siècle.

DSC02751DSC02755

Old Royal Naval College

Quelques notes de musique me viennent ensuite à l’oreille. Piano d’un côté, un peu plus haut quelques sonorités de jazz, chaque fenêtre de la TRINITY college of music dispose d’une ambiance différente. Vraiment relaxant à entendre allongé dans les jardins de l'université.

DSC02764

TRINITY college of music

L’étape principale de ma visite devait être le National Maritime Museum. L’anecdote du jour aura été la fermeture du musée à 17h. Arrivée à celui-ci vers 16h, je ne vous cache pas que j’ai effectué une visite « express » du lieu…Cependant, j’ai pu voir une grande partie de ce dernier. Chaque galerie vous plonge dans un thème différent ce qui est fort agréable.

DSC02769DSC02776DSC02772

National Maritime Museum

Je finis mon après-midi dans le petit marché du village. Deux cartes postales récupérées pour envoyer à Juju et Vincent et retour à Stratford pour retourner à des choses beaucoup plus conventionnelles à savoir, ma lessive et mon repassage (sans fer je précise car la colloc’ n’en dispose pas…).

Posté par jeremy383 à 21:25 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

10 mai 2008

Hyde Park : un immense coin de verdure en plein centre de Londres

On ne dira pas que le printemps semble s’installer, mais plutôt que l’hiver est enfin parti. Le soleil fait toujours un peu des siennes ici. Tantôt resplendissant tantôt voilé, il faut toujours être prêt à dégainer le parapluie en cas de « heavy shower ».

Cette après midi, j’ai décidé de la passer à Hyde Park histoire de renouer un peu avec les arbres, la verdure, l’eau. Bref, les choses simples ; et d’oublier un peu tout le bêton de mon quartier.

Hyde Park est l'un des plus grands parcs du centre de Londres avec une longueur de plus de deux kilomètres et près d’un kilomètre de largeur. Sa superficie d’étend sur près de 1,4 km².Le parc est très connu pour son Speakers' Corner. Le Speakers' Corner est un espace de libre expression où tout le monde peut prendre la parole librement devant l'assistance du moment. On y retrouve donc différent débat sur la politique la religion. Quoi de plus romantique aussi que de faire sa demande en mariage ! (ça c’est une idée personnelle). Le matin on peut aussi croiser la garde montée qui serpente les allées du parc pour veiller sur les promeneurs.

one_hyde_park_view_candyandcandy_020807_2

Vue aérienne de Hyde Park

L’endroit semble être le rendez-vous familial londonien. On y croise le petit dernier qui fait ses premiers pas dans tandis que l’ainé chausse pour la première fois ses rollers flambant neuf…Gare aux genoux…! Des groupes d’amis profitent aussi de la quiétude du lieu pour échanger un peu leurs impressions sur le nouveau maire ou tout simplement profiter d’un instant agréable entre amis. Le sport est aussi présent avec des matchs de football improvisés ça et là, et des amateurs de frisbee en découdent durant une partie d’ultimate. Autre pratique courante dans les allées du parc : le roller. Je suis resté quelques instants impressionné par les prouesses d’une bande de rollermen and rollerwomen qui slalomaient de façon déconcertante entre de petits cônes disposés sur le sol. Je leur envie leur aisance déconcertante sur ces patins qui n’ont jamais été pour moi facile à dompter…

DSC02724

Hyde Park

Le petit plus du parc est le splendide lac où il est possible d’embarquer sur une barque ou sur un pédalo pour pouvoir s’éloigner un peu des berges. Seuls quelques buildings qui ont poussé plus vite que les arbres centenaires trahissent le caractère citadin du parc.

DSC02718DSC02720

Hyde Park's lake

Après midi typique d’un petit londonien. Il me manquait juste la glace et la panoplie estivale (short+lunette+tongs) pour réellement être un vrai « londonner »…

Posté par jeremy383 à 23:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mai 2008

Canary Wharf

De retour de Greenwich, petit arrêt à Canary Wharf qui est sur la même ligne de métro.

Canary Wharf se trouve sur l’Isle of dogs qui fut le grand centre portuaire londonien dans la première moitié du XXe siècle. Après le déclin de l’activité, l’endroit était devenu quelque peu abandonné par la population londonienne. Fin des années 80, les banques anglaises désirent étendre leurs bureaux mais la réglementation de la City ne leur permet pas de construire de nouveaux bâtiments. Canary Wharf naît, et aujourd’hui, cette dernière est l’une des plus grandes places financières au monde. Ici des millions d’actions sont échangées chaque jour pour le plus grand bonheur des fonds de pensions américains et autres établissements financiers. On y retrouve des banques mondialement connues comme Bank of America, HSBC, BARCLAYS ou encore City.

Le week-end, la place est quasi déserte et les traders laissent place aux badauds qui profitent du calme environnant et de l’architecture du site. Buildings ultramodernes et sans fin de rigueur.

Entre deux buildings quelques clichés sympas disponibles dans l’album photo.

DSC02704DSC02691DSC02690

Buildings de Canary Wharf

Posté par jeremy383 à 23:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]